Mettre votre site web en ligne de A à Z?

Camoo SARL
2019-02-01 17:51

Comment mettre son site en ligne ?

Le développement de votre super site internet est terminé ? Vous avez acheté un nom de domaine ? Où vous testez un hébergement gratuitement pendant 30 jours et vous aimeriez mettre votre site en ligne pour tester la qualité du service ? Ce guide est pour vous !
Le seul intérêt d’un hébergeur web, c’est qu’il vous permet de rendre votre site web accessible en ligne 24h/24 7j/7 très facilement sans avoir à déprimer avec les concepts informatiques inutilement compliqués. Mais justement pour en profiter il va falloir déposer votre site sur le serveur web de l’hébergeur. Cette opération est bien connue sous le nom de « mise en ligne » et c’est justement cela l’objet de ce guide.

De quoi a-t-on besoin pour que notre site soit en ligne ?

Selon que votre site web utilise une base de données ou non, on a besoin d’effectuer différentes petites taches. Quoi qu’il en soit le procédé reste en partie le même dans les deux cas. Par conséquent, si vous n’avez pas besoin d’une base de données dans votre application, vous pouvez sauter la partie I et aller directement à la partie II de ce guide.

PARTIE I – Créer sa Base de Données

Si votre application web (votre site internet) a été développée suivant la logique de persistance du concept de base de données, cette étape est un prérequis pour vous. Vous ne pourrez donc pas vous en passer. Heureusement elle est simple et garantie que votre application web b fonctionnera correctement comme vous l’avez prévu.

Comment Procéder ?

1- commencez par vous connecter sur le site de camoo.hosting en cliquant sur « se connecter » (Illustration 1)
2- vous obtenez alors l’écran de l’image qui suit. Remplissez le formulaire de connexion avec vos paramètres de connexion et cliquer sur « se connecter » juste en dessous du formulaire (Illustration 2)

3- Cliquer sur « Cpanel » (Illustration 3)

4- cliquer « sur mysql » (Figure 4)
5- cliquer sur « gérer vos bases de données » (Illustration 5)

Figure 4

6- cliquer sur « créer une base de données » (Illustration 6)

7- saisir le nom de votre base de données. Sachez qu’il y aura un préfixe sur ce nom comme on peut le voir sur l’exemple ci-contre où le préfixe est : « prefixe_ » le nom final de la base de données de l’exemple ci-contre sera donc quelque comme « prefixe _basededonnees » et c’est tout cela qui constituera le nom de votre base de données (préfixe compris). Cliquer sur « sauvegarder » Figure7

8- Créer l’utilisateur de la base de données : ceci consiste notamment à renseigner le nom de celui-ci, qui sera également préfixé comme on peut le voir sur l’image, ainsi qu’à lui donner des droits sur la base de données en question. Si vous n’êtes pas très à l’aise avec la notion de droits cliquer sur « all privileges » cela vous permettra de faire toutes les requêtes que vous voulez sans avoir à réfléchir à la question. (figure 8)

On obtient l’écran suivant après avoir cliquez sur « sauvegarder ».

9- Exporter vos tables
La base de données qu’on vient de créer est encore vide elle ne correspond donc nécessairement pas aux besoins de votre application. En effet, il faudrait lui ajouter les tables que votre site manipule et c’est le but de cette étape. Cela dit, on ne va pas se mettre à reconstruire la structure de notre base de données ‘à la main’, mais plutôt, importer les tables de notre base de données depuis notre serveur de test (en local). Pour cela, accédez à l’interface web de votre serveur local de base de données. Le but est d’exporter la base de données qui nous intéresse sous forme de
fichier texte, puis de l’importer sur notre serveur de base de données en ligne. On devrait à la fin, avoir les mêmes tables, sans écrire la moindre requête Sql. Démarrez votre serveur de base de données et votre serveur web (les deux à la fois) Puis, saisissez dans la barre d’adresse de votre navigateur favori « localhost/phpmyadmin » et vous obtiendrez l’interface d’administration de votre base de données en local. (figure 10)

Sélectionnez la base de données qui correspond au site que vous souhaitez mettre en ligne (dans la partie gauche de la fenêtre), puis cliquer sur « export ». Au niveau de l’option « format », préférez les fichiers au format qu’on peut éditer avec un simple éditeur de texte (sql est un bon
exemple, ou txt) puis cliquer sur exécuter et sauvegarder votre fichier sur votre disque dur. En général le nom du fichier est  nomDeLaBaseDonnees.sql si vous choisissez le format sql. 11- Importer le fichier dans votre phpmyadmin en ligne Pour le faire, cliquez sur votre base de données puis sur « import ». Cliquez sur « parcourir » puis naviguez dans votre disque dur et choisissez le fichier que vous avez exporté (fichier.sql). Les paramètres par défaut de cette importation la plupart du temps sont satisfaisants donc si vous débutez, cliquez simplement sur « exécuter » et tout ira bien.

Ensuite vous pouvez vous assurer de l’importation en cliquant par exemple sur les nouvelles tables importées pour voir leur structure.
A présent, rentrez dans votre code, adapter la connexion à la base de données avec les nouveaux paramètres de connexion (nom de la base de données, nom de l’utilisateur de la base de données). Tout ça c’est bien, mais votre site est toujours sur votre disque dur seule votre base de
données est déjà disponible et attends le dossier de votre application web. C’est l’objet de la partie II

PARTIE II – FTP

Pour rendre votre votre site internet disponible en ligne en utilisant un hébergeur, il faut lui envoyer l’ensemble des pages que vous souhaitez rendre accessibles depuis internet. Le problème c’est qu’il faut les lui envoyer d’une façon simple et qui ne nécessite pas qu’il y touche. Vous placez vos fichiers dans le répertoire qu’il a créé pour vous, et c’est tout : votre site est en ligne ! Normalement vos fichiers sont bien organisés sur votre disque dur et se trouvent dans un répertoire précis et la question est donc : Comment copier ce dossier dans le dossier que l’hébergeur a créé pour vous sur son serveur ? C’est très simple, cela se fait au moyen du FTP. Le FTP est le protocole réseau qui vous permet de partager des fichiers à travers internet entre plusieurs ordinateurs, en particulier entre votre ordinateur et le serveur web de l’hébergeur. Il est très simple à utiliser et normalement on n’y touche que s’il y’a une modification à faire sur le site internet (Si vous avez par exemple fait une mise à jour de votre application web) ou pour mettre un site en ligne. Comment procéder ?

1- En étant toujours connecté et sur la page cPanel, cliquer sur « FTP », et dans la fenêtre qui apparaît cliquer sur « créer un compte » (figure 13)
2- Créer un compte (figure 13)

Dans la fenêtre qui apparaît, vous avez de quoi créer facilement un compte FTP. Pour cela, remplissez le petit formulaire, notamment le nom de votre compte, et pour ce qui est du mot de passe, je vous suggère fortement d’utiliser la fonction « Générer un mot de passe » disponible
juste en dessous de la boite de dialogue. Cette fonction non seulement génère un mot de passe très sécurisé pour vous, mais aussi rempli de façon automatique les entrées du formulaire réservées au mot de passe, et cela vous évite de vous tromper dans la saisie de ce mot de passe au moins pour cette fois. Le mot de passe généré apparaît alors au-dessus du bouton « Générer un mot de passe » ll ne vous reste plus qu’à le sauvegarder quelque part à l’abri des regards indiscrets et à cliquer sur «sauvegarder » pour terminer l’opération. Le nom de votre compte ftp est également préfixé et n’oubliez donc pas d’inclure le préfixe lorsque vous l’écrirez soit pour le sauvegarder dans un fichier pour ne pas l’oublier, soit, lors de la connexion au serveur FTP de CAMOO.

3- Connexion FTP
Pour vous connecter au FTP et envoyer les fichiers de votre application à l’hébergeur, il vous faut télécharger et installer un logiciel FTP client il en existe plusieurs mais l’un d’eux sort largement du lot et je vous le recommande fortement. Il s’agit de FileZila. Pour le télécharger allez
sur « filezilla-project.org » et télécharger l’exécutable pour windows. L’installation sous windows se fait comme d’habitude en exécutant le fichier téléchargé. Pour les utilisateurs de linux (sous ubuntu par exemple...), une installation en ligne de commande est encore plus simple « #apt-get install filezilla ». Une fois l’installation terminée, démarrez filezilla, et connectez-vous au serveur. Sous linux, saisissez simplement « filezilla » dans un terminal et sous windows exécutez le raccourci que vous aurez obtenu à l’issue de l’installation. Normalement il se trouve sur le bureau.

Comme le suggère l’aperçu sur la figure 14 on va s’intéresser à l’icône juste en dessous de l’onglet « fichier ».
- Cliquez dessus
- Cliquez ensuite sur nouveau site
- Saisissez le nom du site par exemple « camoo ». Ce nom n’a pas réellement de valeur fonctionnelle si ce n’est vous permettre de distinguer les différents hôtes avec lesquels vous communiquez - Remplissez le formulaire avec les valeurs obtenues lors de la création de votre compte FTP
- Pour le type d’authentification choisissez « normal »

Vous n’êtes obligé de remplir la case « port » en effet, il est même conseillé de la laisser vide
- N’oubliez pas d’inclure le préfixe rajouté automatique à l’identifiant de votre compte FTP
- Cliquez sur connexion.
Si vous avez une erreur, vérifiez que vous avez correctement rempli vos informations (vérifiez que votre identifiant et votre mot de passe sont bien saisis par exemple), vérifiez aussi que vous êtes bien connecté à internet. Si vous en êtes sûr, au niveau de l’option chiffrement, choisissez
« Connexion simple (non sécurisé) » Rendez-vous sur la FAQ à l’adresse pour plus de détails à ce sujet : https://faq.camoo.hosting/

Il ne vous reste plus qu’à effectuer un cliquer-glisser du répertoire de votre site depuis votre disque dur situé dans la zone A vers la zone B comme le suggère la figure 16. Il est important de bien nommer le répertoire qui contient votre application web, pour la simple et bonne raison que cela fera partie de l’adresse de votre site. Par exemple si votre domaine c’est « destech.camoo.net », et si les fichiers de votre site web se trouvent dans un répertoire nommé « hebergement », pour accéder à votre site «hebergement » il faudra saisir «destech.camoo.net/hebergement » dans la barre d’adresse du navigateur. Cela vous permet d’héberger ainsi plusieurs sites avec le même nom
de domaine en toute simplicité, puisqu’il vous suffirait de créer plusieurs répertoires contenant chacun un site internet. Si par contre vous souhaitez que votre site soit disponible directement lorsque l’on saisit « destech.camoo.net » alors vous devez copier le contenu du répertoire de votre site directement dans votre répertoire d’accueil sur le serveur de façon à ce que le fichier index y placé à la racine. Mais avant supprimez le fichier index qui s’y trouve par défaut. Il ne vous reste plus qu’à saisir l’adresse de votre site dans la barre d’adresse d’un
navigateur et profiter du fruit de votre travail.

Nuage de tags: base de données, ftp
Moyenne des notes : 0 (0 Vote)

Vous pouvez commenter cet article